mardi 27 mars 2018

Malgré la pluie...

Il s'en passe des choses dans le jardin, malgré le vent et la pluie. Des visiteurs fidèles passent de jour en jour, voyez...










                       Écureuil du printemps, écureuil de l'été,
qui domine la terre avec vivacité, que
penses-tu là-haut de notre humanité ?

Les hommes sont des fous qui manquent
de gaieté.

Écureuil, queue touffue, doré trésor des bois, ornement de la vie et fleur de la
nature, juché sur ton pin vert, dit-nous ce que tu vois ?

La terre qui poudroie sous des pas qui murmurent.

Écureuil voltigeant, frère du pic bavard, cousin du rossignol, ami de la corneille,
dis-nous ce que tu vois par-delà nos brouillards ?

Des lances, des fusils menacer le soleil.

Écureuil, écureuil, cursif et curieux, ébouriffant ton col et gloussant un fin rire,
dis-nous ce que tu vois sous la rougeur des cieux ?

Des soldats, des drapeaux qui traversent l'empire.

Écureuil aux yeux vifs, pétillants, noirs et beaux, humant la sève d'or, la pomme
entre tes pattes, que vois-tu sur la plaine de nos hameaux ?

Monter le lac de sang des hommes qui se battent.

Écureuil de l'automne, écureuil de l'hiver, qui lances vers l'azur, avec tant de
gaieté, ces pommes... que vois-tu ?

Demain tout comme Hier.
Les hommes sont des fous et pour l'éternité.

L'écureuil du printemps. Paul Fort. Ballades françaises, en 1917





lundi 12 mars 2018

Il est déjà là dans le jardin...

Narcisses

                                                        Anémones Sylvie


                                                           Euphorbes

                                                             Romarins



                                                             Narcisses

Et chez vous ?

dimanche 4 février 2018

Festival ailé

pour nous aider à oublier l'hiver mais en pensant aux oiseaux du jardin. Quelques graines de tournesol et quelques boules de graisse les aideront à endurer le froid qui n'a pas dit son dernier mot. Quel plaisir de voir ce festival coloré et vivant, oh combien! à sa fenêtre...

Verdiers, pic-épeiche, sittelle, mésanges font ma joie chaque jour.






Un rapace au-dessus de la mare des voisins, j'avais aperçu son reflet sur l'eau...



En sortant du théâtre, le long de la Baïse...



Et une énorme lune, il paraît que c'est la lune bleue...


samedi 27 janvier 2018

Quand on se prend à rêver de printemps

et que des fleurs et oiseaux vous en donnent la clé... Le jardin est plein d'espoir, vous me suivez !